Chapelle des Pénitents

Image d'illustration de la page Chapelle des Pénitents

La Chapelle des Pénitents : un ensemble sauvegardé, des peintures révélées !

Un ensemble patrimonial très riche : bâti, mobilier, décor

 

Propriété Ville de Mende, cette ancienne chapelle désacralisée de la confrérie des Pénitents blancs date du milieu du 17e siècle. L’édifice et une partie du mobilier sont inscrits au titre des Monuments historiques (PA48000018) ; le bénitier est classé (PM48001062).

La chapelle, adossée à la tour des remparts, est construite entre 1654 et 1662 par les Pénitents Blancs qui s’approprient l’ancienne tour pour servir de logement au sacristain. La chapelle n’est pas orientée, son plan est rectangulaire avec, à l’Est, une grande chapelle dite chœur des pénitents. La confrérie des Pénitents blancs est fondée en 1626. Ses membres recrutés d’abord dans la haute société locale, manifestaient leur charité de diverses manières, notamment l’aide aux pauvres et démunis ou le financement et la participation aux grandes processions. Ils défilaient, notamment le Jeudi Saint, revêtus de leur grand vêtement blanc en portant les instruments de la Passion du Christ. Cette procession traditionnelle s’est perpétuée jusqu’en 1914.

Le mobilier

• L’ensemble du maître-autel présente des colonnes torsadées encadrant le retable de
l’Assomption de la Vierge par Lacour, des sculptures (Christ au Sacré cœur et Saint Joseph) et
pots-à-feu du 18e siècle

• Le retable de la Décollation de St Jean-Baptiste, du 17e siècle, est encadré de boiseries18e siècles restituées
• Les boiseries en soubassements ont été restituées côté peintures murales, restaurées sur le mur d’en face
• Le bénitier, 1762
• La Vierge noire est exposée au Musée du Gévaudan.
• Le reste du corpus est conservé dans des réserves et bénéficie d’opérations de conservation pluriannuelles menées dans le cadre du Plan Objet d’art du Département de la Lozère.

 

Des peintures murales ornent la chapelle : révélation en cours de chantier !

• La plus visible a été révélée et valorisée lors des opérations de sauvegarde 2020-2022 : deux périodes de décor sont visibles. Le décor sous-jacent le plus ancien présente un décor 17e siècle, noir et blanc, figurant des flammes/larmes représentant les âmes du purgatoire. Le second décor 18e siècle représente un retable en trompe-l’œil avec des enroulements de feuilles d’acanthe encadrant un tableau.

Comparaison : Chanac, Eglise du Villard (décor de volutes)
et Eglise de Blavignac (larmes/flammes)

 

• En parties sommitales : drapé au-dessus du maître-autel et frise au-dessus de la corniche,
visible sur la vue ancienne de la chapelle.

 

Chantier de sauvegarde : 2020 – 2022

 

Les interventions, lancées entre 2020 et 2022, ont consisté à sauvegarder les patrimoines immobilier et mobilier, fortement dégradés et/ou découverts, avec mise en conformité du site pour accueil du public.

NB : une opération de réhabilitation / restauration n’est pas l’objectif de ces travaux de sauvegarde, mais une option envisageable à bien plus long terme. Toutefois la valorisation patrimoniale du site a été un succès avec notamment la révélation de peintures murales.

L’espace sera utilisé pour l’organisation d’événements culturels et animations qui contribuent à l’attractivité du cœur de Ville.

 

Bâtiment : assainissement, sécurisation, accessibilité

 

Les travaux architecturaux ont fait intervenir plusieurs corps de métiers et entreprises locales : gros-œuvre, charpente bois, couverture lauze, menuiserie bois, plâtrerie, électricité-chauffage, peintures et badigeons.

 

• mise hors d’air et hors d’eau du bâtiment, avec réfection de toiture et charpente
• mise en accessibilité et sécurisation, avec aménagement d’un accès pour personnes à mobilité réduite et création d’une issue de secours
• Éclairage, électricité, arrivée d’eau pour exploitation du site
• Chauffage doux respectant les impératifs de conservation du patrimoine
• Centrale incendie pour la prévention

 

Mobilier : opérations préventives et curatives : 

 

Tableaux, statues, objets de dévotion et peintures murales 17e-19e siècles constituent le corpus des Pénitent, propriété Ville de Mende pour majeure partie grâce au don du Diocèse fin 2019.

Le mobilier resté in situ a été protégé le temps des travaux ou a été déposé pour traitements en conservation dans le cadre du projet de sauvegarde global de la Chapelle (dépoussiérage, traitements insecticides, fongicides, stabilisations…). Les peintures murales ont été étudiées et révélées pour partie. Le bénitier a été restauré.

« Plan Objets d’Art » (POA) : 2019 – 2021

Porté annuellement par le Département de la Lozère (CD48), avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles

– Conservation régionale des Monuments Historiques (DRAC- CRMH) Occitanie, certaines œuvres sont sélectionnées pour bénéficier d’actions de sauvegarde.
Certains tableaux ont ainsi bénéficié d’interventions en conservation préventive et curative : 7 en 2019-2020, 8 en 2020-2021 ;

soit près de 80 000€ TTC financés par le Département de la Lozère avec le soutien de la DRAC Occitanie.

 

Les acteurs et partenaires du chantier : 

 

  • Maîtrise d’ouvrage : Ville de Mende
    Maîtrise d’œuvre (bâtiment) : Hélène Brouillet, architecte
    Une dizaine d’entreprises
    Trois groupements de restaurateurs du patrimoine.
    En coordination avec la Direction régionale des affaires culturelles Occitanie et le Département de la Lozère.

Montant de l’investissement : 

420k€ TTC pour l’architecture / bâtiment
100k€ TTC pour la conservation du patrimoine mobilier et peintures murales in situ.
80k€ TTC dans le cadre du Plan Objet d’Art // Département + DRAC Occitanie.

Cofinanceurs : 

Le projet a bénéficié du soutien de l’État (DETR), de l’Europe (FEDER), de la Région Occitanie et de la Fondation du Crédit Agricole « Pays de France ». Certaine œuvres ont par ailleurs bénéficié
d’interventions en conservation dans le cadre du « Plan Objet d’Art » financé par le Département de la Lozère en partenariat avec la DRAC Occitanie.

 

Contact informations complémentaires et photos :

– museepatrimoine@mende.fr
– techniques@mende.fr